Joomla Slide Menu by DART Creations
Accueil
Index de l'article
RESEAU_GEODESIQUE
page 1
page 2
Toutes les pages

Le réseau géodésique du Cameroun

Le Ministère des Domaines et des Affaires Foncières du Cameroun (MINDAF) s’est engagé dans un vaste projet de réforme foncière et de modernisation du Cadastre et se dote, à ce titre, d’un réseau géodésique national unique de référence, matérialisé au sol.

Jusqu’alors, les informations cadastrales, domaniales, patrimoniales et foncières du Cameroun

étaient collectées sur la base de multiples systèmes, sans cohérence au niveau national, aussi la fiabilité de tout le livre foncier du pays s’en trouve mise en cause. Le MINDAF a confié la réalisation de ce nouveau canevas géodésique à FUGRO GEOID, entreprise spécialisée en géodésie, topographie, hydrographie, cartographie LiDAR et geomonitoring, membre du groupe FUGRO, leader mondial dans le domaine des géosciences. Pour superviser cette réalisation, le MINDAF a mandaté IGN France International, organisme spécialisé dans le conseil et l’expertise en géodésie. Le délai de réalisation, initialement fixé à neuf (9) mois en accord avec toutes les parties, a été finalement porté à onze (11) mois compte tenu des difficultés rencontrées sur le terrain, notamment les intempéries à l’origine de l’impraticabilité de nombreux accès pendant la saison des pluies, ainsi que les troubles à l’ordre public ayant eu lieu dans plusieurs zones des régions Sud-Ouest et Nord-Ouest. Le réseau géodésique devait être constitué de vingt-cinq (25) Bornes de Référence, chacune d’entre elles étant encadrée par quatre (4) bornes auxiliaires, et de cinq-cents (500) Bornes de base ou repères géodésiques scellés dans le rocher lorsque la configuration du terrain l’aurait permis.

Objectifs de ce rapport

Ce document constitue le rapport final relatif à la création et à la mise en place du nouveau réseau géodésique national unique de référence et matérialisé au sol sur le territoire du Cameroun. Il présente dans l’ordre chronologique les différentes étapes de ce chantier, des phases de préparation et de reconnaissance en janvier 2011 à la remise des documents finaux en novembre et décembre 2011 puis janvier 2012 à la suite de demandes supplémentaires d’IGNFI :

  •  Etablissement de l’avant-projet de localisation des futures bornes et reconnaissance des sites présélectionnés, du 6 décembre 2010 au 8 mars 2011 ;
  •  Matérialisation de vingt-cinq (25) points de référence et de cinq-cent-dix (510) points de base, du 24 février au 18 juin 2011 ;
  •  Observations GPS sur l’ensemble des stations et rattachement d’une partie d’entre elles à des repères de nivellement existant, du 20 mai au 11 août 2011 ;
  •  Traitement des données, calculs des coordonnées des bornes et établissement des cinq-cent-trente-cinq (535) fiches signalétiques, du 15 août au 30 novembre 2011, puis du 1er   au 16 décembre 2011 à la suite des compléments de travaux consécutifs à l’envoi de données de nivellement supplémentaires le 6 décembre 2011 et des modifications relatives à la forme des fiches signalétiques demandées le 12 décembre 2011 par l’organisme de contrôle ; Notons que le rapport final a été complété du 18 au 25 Janvier 2012 à la suite de demandes supplémentaires effectuées par IGNFI le 17 Janvier 2012.
  •  Formation du personnel du MINDAF aux différentes techniques d’observations, de calcul et d’ajustement en géodésie GPS, lors d’une première session au Cameroun du 31 octobre au 4 novembre 2011 et d’une seconde en France du 21 novembre au 3 décembre 2011.

Les fiches signalétiques des points de référence et des points de base sont présentées dans le volume

Résultats : Fiches signalétiques des 25 points du réseau de référence, Fiches signalétiques des 510 points du réseau de base.